Anecdotes d’un Réparateur

Hello hello !

J’ai décidé de créer cette page, sous les nombreuses demandes de mes amis. En tant que réparateur en téléphonie (et maintenant aussi, vendeur en accessoires de téléphonie), j’ai eu droit à de nombreuses questions, nombreux contextes qui frôlent bien souvent la dérision. Je suis donc heureux de pouvoir vous donner les anecdotes rencontrées jusqu’ici. J’en ai malheureusement oublié depuis le temps, mais d’autres suivront certainement.

Je vais donc vous lister, à chaque fois, les situations que j’ai pu rencontrer.

réparation iphone6

  1. Un matin, en pleine réparation d’un iPhone 4, un homme approcha et me regarda faire. Il me demanda d’un coup : « Vous réparez les téléphones ? », et moi d’un ton ironique : « Non, du tout ». Et l’homme s’en alla, sourire gêné de m’avoir dérangé en me disant : « Merci, bonne journée »
  2. Un client et sa femme viennent me voir et me demandent :
    – « Bonjour Monsieur, j’aimerai savoir le prix d’une réparation d’un Sony Xperia C4 ?
    – Bonjour, excusez-moi, mais nous ne réparons plus les Sony, car nous fermons définitivement dans 2 jours, et qui plus est, nous n’aurions pas fait les C4
    – Pourquoi vous ne faites pas les Sony ? (Sa femme)
    – Comme dit précédemment, je ne fais plus les Sony car nous fermons définitivement demain, et que pour le C4, nous n’avons aucune pièces pour ce modèle, désolé. »

    Le client me regarde, perplexe et me repose la question :
    – « Pourquoi vous ne faites plus les Sony ?
    – Euuuh, je dois vraiment me répéter là ?! Merci et bonne journée ! »

  3. Fou rire au boulot. Truc très con. Une femme me demande : – « Vous réparez les tablettes ?
    – Oui, tout à fait, vous avez quoi comme tablette ?
    – Je l’ai eu à Noël.
    – Oui, peut-être, là n’est pas la question, c’est quelle marque ?
    – Je sais pas, je l’ai eu à Noël.
    – Ça va pas m’aider vous savez, il me faudrait, au minimum, la marque de votre tablette.
    – Non mais, elle est grande comme ça, elle est noire, c’est un cadeau que j’ai eu à Noël.
    – Bon, désolé, mais je ne pourrai pas vous aider madame. Bonne journée ! »
  4. Moment très embarrassant… Un homme très serein vint se renseigner sur les tarifs :
    – « Bonjour Monsieur, j’aimerai me renseigner sur le tarif d’une réparation pour l’écran d’un Iphone 4S ?
    – Bonjour ! Oui, bien sûr, on sera à 59€, main d’oeuvre comprise, pour un temps approximatif de 20 à 30 minutes. Vous voulez que je m’en occupe maintenant ?
    – Ah, non, c’est bon, c’était juste pour me renseigner ! Merci au revoir !
    – Pas de soucis monsieur, au revoir et bonne journée »Une trentaine de minutes après, l’homme revint, toujours aussi serein, avec son écran cassé :
    – « Bonjour Monsieur, vous pouvez me le réparer s’il vous plait ?
    – Euh, oui, bien sûr ! Mais qu’est-ce qu’il s’est passé pour qu’il soit dans cet état là ?! » Lui demandais-je avec des yeux ronds
    – « C’est à cause de cette PUTAIN DE FACTUUUUUURE !!! » Hurla-t-il. « AHHHH ! CETTE PUTAIN DE FACTUUUUURE !!!! »
  5. Même personne, quelques mois auparavant :
    – « Bonjour Monsieur, vous pouvez ouvrir mon téléphone ? Je suis espionné par le Gouvernement, et j’aimerai retirer leur micro !
    – Ouiii… Bonjour… Euh, comment ça ?
    – Je vous dis que j’ai un micro ! Il faut me l’enlever !
    – Euh… Oui, d’accord, je vais vérifier. »
    J’ouvre alors son téléphone devant lui…
    – « Là, c’est quoi ça ?!
    – Ca, c’est votre batterie Monsieur…
    – Et ça là ? C’est un micro, je le vois !
    – Non, ça c’est votre caméra arrière.
    – Et ça, c’est quoi ?
    – Monsieur, vous n’avez pas de micro dans votre téléphone ! Uniquement le micro pour téléphoner.
    – JE L’AVAIS DIT QU’IL Y AVAIT UN MICRO !!!
    – Oui, mais… Rooooh… »
    J’ai du m’y prendre pendant au moins 30 minutes à lui expliquer ce qu’était le micro dans son téléphone. Heureusement que je ne lui avais pas dit qu’il y avait aussi un micro pour son haut-parleur…
  6. Même personne (Oui oui, c’est un habitué de la galerie où je travaillais). Celui-ci s’avança vers moi et me demanda :
    – « Bonjour Monsieur, j’aimerai connaître le prix de la réparation d’un écran d’iPhone 4S ?
    – Bonjour ! Nous sommes toujours à 59€ monsieur !
    – C’est cher, vous savez, je suis étudiant, je n’ai pas beaucoup d’argent pour vivre, y aurait-il possibilité d’avoir une réduction ? »
    Je commence à rire doucement et lui dis :
    – « Euh, attendez… Il y a quelques mois, vous avez cassé votre téléphone à cause d’une simple facture, et maintenant vous me dites que vous n’avez pas assez d’argent pour payer une autre réparation ? Haha ! »
    Et là, le client s’est mis à commencer à hurler, à son habitude :
    – « NON MAIS VOUS ME PRENEZ POUR QUIIII ?! JE NE SUIS PAS COMME ÇA ! JE NE VOUS PERMETS PAS D’INSINUER ÇA ! POUR QUI VOUS VOUS PRENEZ ?!! »
  7. Le client que tout le monde a du connaître au moins une fois dans sa vie :
    – « Bonjour monsieur, combien le prix d’une réparation d’écran d’iPhone 5S ?
    – Bonjour, nous sommes à 109€ !
    – Ah, non, c’est trop cher… Allez, vous me le faites pour 50€ !
    – C’est toujours 109€.
    – Bon, d’accord, 55€ !
    – Toujours 109€.
    – Vous êtes dur en négociations vous hein ! Allez, 60€, dernier prix !
    – Il n’y a pas de négociations. 109€, point barre.
    – Bon… Sinon, deux réparations pour le prix d’une ? J’ai un iPhone 6 à réparer.
    – iPhone 6, c’est 149€, iphone 5S 109€. Point barre.
    – Je suis sûr qu’on peut s’arranger…
    – Vous pouvez toujours essayer, croyez-moi, vous n’êtes pas le premier, et personne n’a jamais réussi. Si vous avez le temps, pas de soucis, il est 13h30, je finis à 20h. On verra lequel de nous deux craquera avant. » Lui annonçais-je avec un grand sourire.
    – « Bon, bah bonne journée monsieur. » Me dit-il en partant, bredouille.
  8. Au stand d’accessoires de téléphone, un homme vint me voir, et me dit :
    – « Bonjour, je suis un ami du grand patron, il m’a dit de revenir pour prendre une coque en silicone et un verre trempée
    – Bonjour, oui bien sûr, je vais vous chercher ça.
    – Il m’a dit qu’il me ferait une réduction pour les deux
    – Il y a déjà une réduction dessus, on est à 22€ au lieu de 25€
    – Allez, à 20€ et on en parle plus…
    – Non, c’est toujours 22€. Pas de soucis, je n’ai pas encore posé le verre.
    – Je suis un ami du grand patron vous savez.
    – Ah oui ? Il s’appelle comment ?
    – Je ne sais pas, mais il est grand et blond…
    – Haha ! C’est pas le grand patron. Et vous ne connaissez pas son prénom, donc ça reste à 22€.
    – Allez, pour 2€ quoi, vous pouvez faire un effort ?
    – Justement, pour 2€, vous aussi, donc, pouvez faire un effort, non ? »
    Je lui pose son verre, il essaie jusqu’au dernier moment de ne pas me laisser deux euros. Il fini par céder et me dire d’un air dédaigneux :
    – « J’en parlerai au grand patron, vous en faites pas ! Ça finira par se retourner contre vous ! » (Qu’ils sont mignons ceux-là haha…) 
  9. J’ai même eu droit au gamin qui manipule à fond ses parents :
    – « Bonjour monsieur, je viens vous voir pour un cas inexpliqué.
    – Bonjour… Je vous écoute oui…
    – Voilà, mon fils a un iPhone 5C, et il s’est passé quelque chose de bizarre… Lorsqu’il a sortit son téléphone de sa poche, l’écran a explosé, il est en mille morceaux ! Comment ça se fait ? Pourtant, il ne l’a pas fait tomber… »
    La femme me montre le téléphone de son fils. Celui-ci a bien l’écran en miettes. Je regarde le fils, rouge écarlate, qui fuyait mon regard.
    – « T’as pas honte de profiter de la confiance de tes parents pour leur mentir à ce point ?! »
    La mère me regarda, les yeux ronds, et je continua :
    – « Madame, je vais être honnête avec vous. L’écran de votre fils n’a pas explosé d’un coup. Un écran n’explose pas comme ça, sans que la batterie y soit pour quelque chose. Je suis sûr et certain que si j’ouvre le téléphone, la batterie n’aura rien. Le téléphone est tombé, je dirai même très violemment vu l’état du… téléphone.
    – Mais pourquoi m’aurait-il mentit ? Il fait toujours attention à ses affaires, même lorsqu’il s’énerve son téléphone ne prend pas !
    – Je dirai simplement, que cette fois-là, le téléphone a pris cher, très cher… »
    Le fils ne niait rien du tout, ne cherchait même pas à se justifier, il fuyait simplement nos regards, et j’ai dû réparer le téléphone à l’écran complètement mort. La mère a eu énormément de mal à me croire, le gamin a du faire un bon bourrage de crâne.
  10. Les clients de mauvaise foi. Dans mon ancien boulot, j’ai eu le droit à beaucoup de clients de mauvaise foi. Le premier, qui est magique à souhait, est pour un Sony Xperia Z3.
    – « Bonjour Monsieur, je reviens vous voir, vraiment très mécontent de votre travail !
    – Bonjour Monsieur, oui on s’est vu hier pour la réparation de votre écran…
    – Oui, justement, votre travail est vraiment à revoir, regardez ! »
    Le client me montre son téléphone, avec un gros impact sur l’écran. Et me dit d’un ton sec et pseudo-énervé :
    – « Vous voyez ça ? Hier soir, je l’ai posé sur ma table de chevet, comme toujours. Je l’ai rechargé, et lorsque je me suis réveillé ce matin, le téléphone s’était cassé tout seul ! J’exige soit une réparation, soit qu’on me rechange l’écran ! Vous avez vraiment des écrans de mauvaise qualité, sans parler de votre service ! »
    Je regarde le client de mon air con, puis je le regarde avec un grand sourire en lui disant :
    – « Ecoutez, j’ai une bonne idée. Vous allez repartir chez vous… Puis ce soir, vous allez le brancher et le poser sur votre table de chevet. En vous réveillant le lendemain matin, il se sera peut-être remis tout seul, non ? S’il a réussi à se casser tout seul, on va alors attendre qu’il se remette de sa blessure tout seul aussi, vous ne croyez pas ?
    – Euh je…
    – Bon, clairement, je vais être honnête. Vous me prenez actuellement pour un gros con. Je sais reconnaître une casse d’un problème du à une mauvaise réparation. On voit clairement l’impact de quelque chose sur l’écran. Je ne pense pas qu’il soit tombé non, vu l’impact net et précis sur l’écran. Par contre, je suis sûr et certain, à 99%, que quelque chose de lourd est tombé dessus, et que vous n’arrivez pas à être assez honnête pour avouer la chose, car votre téléphone a tout juste été réparé hier, que vous avez déboursé près de 200 balles, mais que vous n’êtes même pas foutu d’être soigneux avec vos affaire.
    – Non mais j…
    – Vous allez me laisser finir. Pour conclure cette discussion, si vous aviez été honnête, en venant me voir pour le fait que votre écran soit déjà cassé à cause de votre maladresse, j’aurai pu faire quelque chose, voire même le réparer en faisant passer en garantie. Mais au lieu de ça, vous avez voulu jouer au con avec moi, en me faisant croire que mes écrans étaient de mauvaise qualité, et que mon travail aussi. Donc je vous souhaite de vous trouver un autre pigeon pour réparer votre précieux, en vous souhaitant une agréable journée avec votre téléphone cassé. »
    Le client n’a même pas essayé de se justifier. Il a simplement repris son téléphone, s’est excusé de m’avoir dérangé et est repartit.
  11. La chose qui nous fout la honte de notre vie… Un jour, un homme, d’une quarantaine d’année, est venu faire réparer son iPhone 5 chez nous. En voyant son fond d’écran, un jeune homme, je me dis que c’était mignon qu’il ait mis son fils en fond d’écran. Des clients attendaient pour se faire servir. Je leur dis de patienter quelques instants, histoire que je finisse avec ma réparation, il me restait juste à replacer deux vis et le synchroniser sur le Mac, avec iTunes pour le remettre à l’heure. Et là, stupéfaction et panique. Je vois s’afficher les photos du téléphone sur le Mac, en grand. Des bites, des culs, des bites, des sodomies, des culs, des bites et encore des sodomies… Le client n’avait pas son fils en fond d’écran en fait… La personne à côté de moi, qui attendait son tour, me regarda d’un air dégoûté, et s’en alla en poussant un soupire. J’ai échappé quelques balbutiements de honte, en essayant d’expliquer que ce n’était pas de ma faute. Je me suis tapé la honte de ma vie…
    (Petit aparté. Lorsque l’on synchronise un iPhone avec iTunes, une fenêtre avec les photos du téléphone s’affiche automatiquement, sans même nous demander si on veut les voir ou non. On a pas le choix quoi. Sympa non ?)
  12. Petite anecdote en rapport avec le soucis du numéro 11. Un jour, un couple vint me voir pour faire réparer le téléphone de leur fils. Un iPhone 5C avec l’écran détruit. Je répare donc l’écran du téléphone, le synchronise sur iTunes, et là je vois plein de photos de cul apparaître d’un coup. Quand je dis photos de cul, c’est qu’il n’y avait que ça. Des culs, encore et encore. Et le fond d’écran du téléphone, c’était une photo du fils en question, avec deux paires de fesses à côté de lui. Je me sentit super mal et vint les parents quelques minutes après. La mère m’expliqua pourquoi elle lui payait la réparation :
    – « Il mérite cette réparation, lui qui est si gentil en ce moment. Il est très sage et travaille de son mieux à l’école. Il n’a pas beaucoup d’amis et a quelques difficultés à parler aux filles. Il est tellement respectueux en même temps »
    Je commençais à devenir tout pâle en entendant la mère se confier, tel un pilier de bar au barman. Et le père en rajouta une couche :
    – « En même temps, tu essaies toujours de le caser. Il n’a que 15 ans, c’est normal qu’il soit aussi timide avec les femmes. »
    Je les encaisse, les laisse partir, et les rattrape au dernier moment en leur disant :
    – « Euh… Pensez à regarder juste le fond d’écran de votre fils… »
  13. Gros délire du jour (25/10/2016). Un client vient au stand me demander une coque…
    – « Bonjour Monsieur, j’aurai besoin d’une coque pour mon téléphone.
    – Oui, bonjour. Bien sûr, c’est quel téléphone ?
    – Euh, je sais pas… Un Microsoft, mais après je sais pas. »
    Déjà, là, ça commençait bien.
    – « Mmh… Attendez, montrez voir, je regarde. »
    Je pianote donc dans son téléphone, et lui annonce la nouvelle.
    – « C’est un Lumia 650. Vous voulez une coque en silicone ? Ou une housse qui se referme ?
    – Une housse qui se referme. Mais j’en ai déjà une. En avez-vous une toute transparente ? »
    Je le regarde, dubitatif, et lui demande.
    – « Euh… Hein ?!
    – Oui, car sur mon appareil photo, ça fait tout noir quand je prend une photo.
    – Euh… Quoi ?!
    – Oui, je vous montre ! »
    Il sort son téléphone de sa poche, et ouvre sa housse, qu’il plie au dos du téléphone, et commence à vouloir prendre une photo…
    – « Tenez, vous voyez ? C’est tout noir ! Ça fait deux semaines que je l’ai, et ça m’embête. Pour ça j’en voulais une transparente, car je peux pas prendre de photos… »
    Je le regarde, choqué, et prend son téléphone en main. Là, je lui montre le principe de la housse à clapet, et lui montre que pour prendre une photo, il faut tenir le téléphone comme un livre pour ne pas obstruer l’arrière du téléphone.
    – « Euh, une coque transparente ne servira strictement à rien. Il suffit juste de la mettre comme ça pour prendre une photo, et tadaaam ! Vous voyez ? Ça fonctionne. Après, c’est logique. La couverture de votre housse est totale. Si vous repliez le tout, c’est normal que vous ne voyez rien… »
    Le client reprend son téléphone, gêné, et repart.
    – « Merci… Bonne journée monsieur…
    – Euh, oui, bonne journée haha ! »
    La lumière n’avait apparemment pas atteint sa boite crânienne…
  14. Il y a deux minutes, une personne d’une soixantaine d’année me demanda :
    – « Vous êtes quoi monsieur ?
    – Un humain, comme vous…
    – Vous faites quoi ?
    – Je travaille, et vous ?
    – Euuuuh… »
    Il me regarde, regarde mon stand, et ajouta :
    – « Vous vendez des accessoires de téléphones ?
    – Bingooo ! Bien trouvé monsieur !
    – Ah oui, non, ça ne m’intéresse pas »
    Puis il s’en alla, sans dire au revoir, vers d’autres horizons.
  15.  (COLLECTOR) Ce matin, une femme vint à moi et me demande :
    – « Bonjour Monsieur, est-ce que vous faites les housses ?
    – Madame bonjour, oui bien sûr je vends des housses.
    – Et des verres trempés ?
    – Aussi oui !
    – Je vais vous prendre les deux alors. »
    Je la regarde attentivement en attendant qu’elle me donne la marque de mon téléphone, et elle me sort :
    -« Bah alors ?!
    – La marque de votre téléphone madame…
    – Bah c’est un Echo.
    – Ah, nous ne faisons pas cette marque, par contre nous aurons des housses et verres universels, vous avez votre téléphone sur vous ?
    – Ah bah non ! » Elle me désigne la grandeur de son téléphone avec ses doigts. « Il est grand comme ça ! »
    – Vous n’avez pas autre choses que vos doigts pour la grandeur de votre téléphone ? »
    Et là, elle ne m’écoute plus. Elle regarde les prix de nos formules, tire une grimace et dit :
    -« Arf, c’est cher… Vous faites des réductions pour les chômeurs ?
    – Non !
    – Et pour les chômeurs qui travaillent un peu ?
    – Non. Toujours pas.
    – Merci, c’est pas grave, bonne journée.
    – Oui, merci, bonne journée aussi. »
  16. Une autre pépite aujourd’hui. Un homme me demande lentement, très lentement.. :
    – « Bonjour monsieur, est-ce que vous vendez des chargeurs ?
    – Oui bien sûr, pour quel téléphone ?
    – iPhone.
    – Quel modèle précisément ?
    – Un iPhone.
    – Non, ça c’est la marque du téléphone, il me faut le modèle…
    – Bah, c’est un iPhone, je sais pas… Un iPhone 6. »
    Il sort le câble de celui-ci de sa poche, et il s’avère être pour un iPhone 4.
    – » Ah non, pour un iPhone 4 ça. Donc, j’ai le câble seul à 10€, l’adaptateur secteur seul à 10€ aussi, et les deux pour 15€.
    – Oui mais j’ai besoin du chargeur moi.
    – Monsieur, c’est justement un chargeur, regardez le câble qui est le même que le vôtre, et l’adaptateur pour le brancher à la prise secteur. »
    L’homme lent me fixe d’un coup, d’un regard vide et me dit en voulant prendre un truc dans sa poche :
    – » Je vais rentrer chez moi, chercher de l’argent, vu que vous ne prenez pas les cartes.
    – Ah mais si, je prend la carte ! »
    Je m’en vais chercher mon TPE..
    – » Ah mais j’ai pas ma carte sur moi, faut que j’aille chez moi.. » dit-il en sortant sa main de sa poche
    Et il s’en va, lentement, sans même me regarder.
  17. Souvenir d’une cliente lorsque j’étais chez Save. Je vois quelqu’un s’approcher du stand, et me dire :
    – « Bonjour Monsieur, je viens vers vous pour pouvoir changer de forfait ! Alors je v…
    – Euh, bonjour madame ! Par contre je…
    – Attendez ! Ne me coupez pas s’il vous plait, laissez-moi finir.
    – Euh, d’accord, très bien, finissez…
    – Donc, le forfait que vous m’avez mis la dernière fois, ne me correspond pas. Je n’ai pas assez de gigas pour aller sur internet, et les options pour avoir de l’internet en plus coûtent beaucoup trop cher. J’aimerai donc, augmenter mon forfait, tout en gardant, si possible, un prix raisonnable comparé à mon forfait actuel. Je ne téléphone pas beaucoup, mais j’ai souvent besoin d’internet. Je sais que mon engagement n’est pas fini, mais j’espère qu’il y a quand même possibilité de faire quelque chose ? »
    Je souris à la dame et lui répond :
    – « Oui, bien sûr… pour cela, il va falloir voir avec SFR, directement madame, je ne peux rien pour vous.
    – Bah, pour ça que je vous dis ça !
    – Non, mais madame, je ne suis pas SFR.
    – Bah, vous êtes en rouge pourtant !
    – En gros, selon votre raisonnement, si l’on s’habille avec du rouge, on fait automatiquement partie de SFR ?
    – Euuh, bah… Il est marqué Save pourtant. Vous devez faire partie du service après vente de SFR !
    – Madame… Non. Nous sommes une boîte indépendante de SFR, nous faisons des réparations madame. Je vous conseille d’aller voir directement SFR.
    – Oui, bah, si j’ai besoin de vous, ou SFR, je sais qu’il faut pas que je vienne vous voir hein ! »
    Et elle repartit, en dehors de la galerie.
  18. Aujourd’hui, une dame d’une cinquantaine d’années vient me voir et me demande :
    « – Bonjour Monsieur, je viens vous voir car j’ai ma tablette, elle est cassée 
    – Madame bonjour, nous ne réparons pas les tablettes, désolé, par contre je… 
    – Non, c’est pas pour ça, c’est juste que j’ai touché à ma tablette, et que j’ai la WiFi dessus. J’ai un mobile, et je veux mettre la WiFi dessus. Est-ce que si je mets la WiFi sur mon mobile, est-ce que je perds mes photos sur ma tablette ?
    – Euuuuuh… Bah non, c’est pour la connexion internet…
    – Ah, d’accord, merci… »